Un blog pour les mangeurs de champignons

Tout savoir sur les champignons de France

Les champignons vous fascinent n’est-ce pas ? Pour certains, ces espèces végétales font l’objet de curiosité et parfois même de mystère. Ils apparaissent de façon spontanée et vous laissent pour la plupart du temps étonner. Mais avez-vous déjà fait la découverte des champignons de France ? C’est tout un univers hallucinant qui retrace toute une histoire.

Un peu d’histoire ?

L’histoire des champignons remonte depuis l’Antiquité en général. À cette époque, tout le monde se plaisait à consommer sans modération et sans pour autant faire la part des choses. Ce fut donc l’apparition du microscope vers le 19e siècle qui a permis l’établissement d’une différence entre les champignons. L’étude effectuée sur les champignons sous le vocable de mycologie a permis de comprendre leur mode de vie, leur reproduction ainsi que leur composition. L’amer constat établi aujourd’hui, c’est qu’il existe encore des espèces qui disparaissent. Les premiers champignons sont apparus pour la première fois dans les bois de Corrèze.

Des composants qui choquent

champignons-de-france-comestiblesDans la France métropolitaine, on note plus de 30.OOO espèces de champignons répertoriées. Ces champignons font partie et enrichissent pleinement le patrimoine botanique de la France. Ils fascinent et sont dotés de plusieurs qualités. Les cellules qui revêtent les champignons sont composées d’une substance appelée la chitine. On retrouve cette substance dans l’enveloppe externe de quelques animaux notamment les crustacés, les insectes et certains mollusques. Cette particularité constatée chez les champignons de France est aussi surprenante qu’innovante. Elle est la preuve que même un tout petit champignon de France partage des points communs non seulement avec des végétaux, mais également et surtout plus avec les animaux.

 Quelques champignons de France qui vous intéresseront

C’est toute une kyrielle d’espèces qui vous attend. Elles sont répertoriées par ordre alphabétique. Leurs noms scientifiques vous amuseront peut-être, mais sachez que ces noms scientifiques en français sont considérés comme des noms vernaculaires. La liste étant exhaustive, vous ne découvrirez que deux.

L’Agaric auguste ou l’Agaricus Augustus

C’est un champignon au chapeau imposant avec un anneau qui pend et jaunit avec le temps. Il a longtemps été considéré comme étant un parfait comestible qui aurait une importante place dans votre cuisine. Il avait tout pour plaire, cependant de récentes études scientifiques ont révélé qu’il contenait une proportion anormale de substance cancérigène. Alerte rouge ! bien qu’elle ne soit pas considérée comme une espèce toxique, sa consommation ne fait plus l’unanimité. Que sa belle forme et douce odeur enivrante ne vous trompe guère.

Le Bolet tomenteux ou Xerocomus subtomentosus

Ce champignon est un peu commun et en même temps une espèce passe-partout. Si vous désirez le repérer, sachez que la tâche ne vous sera pas facile, car la couleur de son chapeau n’est pas unique. D’ailleurs, il fait 4 à 12 cm et 5 à 7 cm de pied. Vous le retrouverez facilement sous les chênes et les châtaigniers. C’est une espèce qui se développe le mieux dans les périodes d’été et au début d’automne. Que son vocale, qui ressemble au fruit tomate ne vous trompe pas : ce champignon est assez médiocre comme comestible.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter