Un blog pour les mangeurs de champignons

Les Craterelles, ces champignons comestibles

Les Craterelles constituent un genre fongique aux caractéristiques bien

Craterelles

Craterelles

déterminées, ce qui aide à les distinguer des autres champignons basidiomycètesde la famille des Cantharellacées. Cette famille regroupe à la fois les espèces du genre Craterellus (Craterelles) et celles du genre Cantharellus (Chanterelles), qui s’apparentent assez les unes des autres. Connu pour ne regrouper que des champignons comestibles, le genre Craterellus compte quelques soixante-dix (70) espèces réparties dans le monde entier.

Description globale des Craterelles

Le même air de famille caractérise pratiquement toutes les espèces du genre Craterellus, même si la couleur, le parfum et les formes peuvent varier. À l’opposé des Chanterelles au pied plein, toutes les Craterelles se caractérisent pas leur pied creux, tubiforme et s’ouvrant en chapeau tout au bout. L’espèce type en est Craterellus cornucopioides, c’est-à-dire la Trompette-de-la-mort, parfois simplement désignée sous l’appellation de craterelle.

Comme nombre de ces voisines du genre Craterellus, cette dernière possède un chapeau évasé s’ouvrant en entonnoir, aux bordures ondulées. La craterelle commune varie de brun-gris à noir mais d’autres espèces du genre affichent des couleurs plus gaies (voir craterelle jaune). Le pied des craterelles, souvent jaune ou orangé rejoint le cœur du chapeau par un canal ombilical. Les Craterelles sont également remarquables par leur absence de lamelles, remplacées en l’occurrence par des plis de couleurs claires et décurrents, c’est-à-dire descendant sur le pied.

Quelques espèces de Craterelles

Sur plus de 70 espèces reconnues comme appartenant au genre Craterellus, seulement quelques-unes s’épanouissent librement dans l’hémisphère nord. Il s’agit notamment des traditionnelles Corne d’abondance encore dite Trompette-des-morts (Craterellus cornucopioides) et chanterelle cendrée (Craterellus cinereus), auxquelles l’on ajoute aujourd’hui d’anciennes espèces du genre Cantharellus comme la chanterelle en tube (Craterellus tubaeformis) et la chanterelle jaune (Craterellus lutescens). Morceaux choisis :

  • Craterellus cornucopioides ou trompette-des-morts

Connues sous les appellations usuelles de trompette-de-la-mort ou de corne d’abondance, c’est la Craterelle type.  

Craterelles

Craterelles

Appréciée en gastronomie pour sa chair estimée, elle se camoufle sous les feuillus ou elle pousse en colonie. Son chapeau ouvert en réceptacle est bien caractéristique et ôte tout risque de confusion. Dans les sols humides voire argileux, cette espèce prolifère sous les chênes, les hêtres, etc., entre l’automne et l’été.

  • Craterellus tubaeformis ou Chanterelle en tube

Dite girolle grise ou chanterelle d’automne, il s’agit sans aucun doute d’un des champignons les plus communs appartenant au genre Craterellus. Se caractérisant par sa chair très odoriférante et parfumée, la chanterelle en tube pousse souvent en colonies, affectionnant tout particulièrement le bois en décomposition. Son pied creux jaune se ternit avec le temps et son chapeau brun-jaune évolue en arborant une forme plus irrégulière avec l’âge.

  • Craterellus sinuosus ou chanterelle sinueuse

Craterelles sinueuses

Craterelles sinueuses

Ne vous méprenez pas sur son nom usuel, la chanterelle sinueuse est bien un champignon comestible du genre Craterelles. En raison de sa très petite taille et de sa robe gris-brun, la repérer dans la nature peut s’avérer tâche ardue. Fort heureusement, elle prolifère dans les espaces sylvestres en longues lignes, formant de grandes colonies sous les hêtres notamment. Elle est toutefois plus rare et moins appréciée que ces autres cousines susnommées.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter