Un blog pour les mangeurs de champignons

Le métier de champignonniste disparaît peu à peu

Le métier de champignonniste est une noble activité qui est jour après jour en train de s’éteindre en France. Il est très peu célèbre, mais toujours au centre de nombreuses consommations. Dans des départements comme la Charente, il ne reste pratiquement qu’une champignonnière. Aussi, en région parisienne, les champignonnistes se comptent sur les doigts de la main. Et pourtant, les productions de ces travailleurs acharnés deviennent des repas très appréciés du grand public. Il est important de noter que le métier de champignonniste pourrait disparaître en même temps que des champignons comme l’Agaricus Bisporus ou champignon de Paris. Alors que représente vraiment l’activité de champignonniste en France ?

 

Comment se passe la production chez le champignonniste ?

champignonniste2

Un des derniers champignonnistes en région parisienne

Les derniers champignonnistes de France concentrent surtout leurs productions sur les pleurotes, les champignons de Paris blonds et blancs, mais aussi les shiitakés. Pour la plupart, ils utilisent un mode de culture raisonné, et des sacs de paille déjà ensemencés de mycélium. Ils se procurent généralement ceux-ci auprès de grande coopératives agricoles. Parfois, il s’agit même de compost à base de fumier pasteurisé dans lequel le mycélium est déjà incorporé. Les productions ont généralement l’habitude de se faire en incubation allant de 15 à 20 jours. Ceci dans des frigos, en souterrains, et même à l’intérieur de containers métalliques bâchés. Chacune de ces méthodes d’incubation a bien sûr eu à faire ses preuves. Aussi, les températures d’incubations tournent toujours autour de 15 et 18 °C. Ce qui est totalement favorable à la production de tous ces champignons domestiqués.

champignonniste 1

Une grande production de champignons de Paris

Il est important de spécifier que le substrat utilisé est très souvent recyclé par les champignonnistes. Et en période d’été comme actuellement, les poussent peuvent devenir très rapides. En effet, un champignon peut atteindre la maturité en quatre heures. D’où le fait qu’il soit nécessaire d’être méticuleux, et de toujours surveiller la production. C’est peut-être la raison pour laquelle le métier de champignonniste est en chute libre. Car notamment pour la période d’été, la production peut être perdue parce qu’elle aura trop vite vieillit.

 

A qui est destinée la production du champignonniste ?

champignonniste 3

Le dernier champignonniste du département de Charente

Les productions annuelles de tout champignonniste se comptent en tonnes. Ce qui représente des kilos de champignons par jour. Ceux-ci sont principalement vendus aux professionnels et aux centrales d’achat. Certains champignonnistes ont même parfois l’habitude de fournir des champignons comestibles chez des restaurateurs. C’est notamment le cas du dernier champignonniste de Charente dans sa région, et même dans les régions Rhône-Alpes et de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ou encore des champignonnistes de Nantes qui fournissent des restaurateurs d’Angoulême.

 

En conclusion

Lorsqu’on se rend compte qu’il y a quelques années, les champignonnistes étaient plus de 100 en France et qu’aujourd’hui on les compte à peine, ça pousse à se poser des questions. Est-ce qu’il faudrait juste se contenter de la chasse aux champignons ? Est-ce que celle-ci est toujours productive ? Quelle est la meilleure solution pour toujours avoir de délicieux champignons à portée de main ? Nous vous invitons à partager votre avis et vos remarques en commentaire ci-dessous.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter