Un blog pour les mangeurs de champignons

Diversité de champignons en Ardennes pour cet été

Les champignons en Ardennes ont commencé à se faire remarquer cette semaine. En effet, ils sont nombreux et affichent une assez grande diversité d’espèces. Quelques-unes d’elles ont notamment fait l’objet de cueillette dans les Bois de Mortéhan, non loin de la commune de Pouru-aux-Bois. Mais également dans la majorité des forêts ardennaises. Les champignons en question sont les lépiotes élevées, les cèpes d’été, les girolles, mais aussi les russules verdoyantes. D’autres bons comestibles sont aussi à découvrir dans ces forêts. Après une poussée abondante de cèpes dans le Sud-ouest, c’est donc aux résidents du Grand Est de profiter des champignons d’été. Mais avant tout, voici ce qu’il faut savoir au sujet de ces comestibles ?

 

La lépiote élevée parmi les champignons en Ardennes

champignons en ardenne 1

Un groupe de lépiotes élevées

La lépiote élevée fait partie des champignons en Ardennes qui sont en début de pousse. Un facteur des plus bénéfiques pour le palais, étant donné qu’il est conseillé de consommer ce champignon à l’état juvénile. On le retrouve le plus souvent en bordure de bois clairs, entre les genêts et les fougères. Aussi, il peut souvent peupler les landes, les prairies et les clairières non-entretenues, mais également les prés. C’est un champignon facilement remarquable par sa taille imposante et son chapeau mamelonné en forme de parasol. Ce dernier est recouvert de sortes d’écailles de couleur cannelle. De plus, les jeunes lépiotes actuellement disponibles dans la région dégagent une odeur de noisette. Il est important d’éviter toute confusion avec la lépiote fuligineuse, la lépiote déguenillée, ou encore la lépiote brun-incarnat qui est mortelle.

 

Le cèpe d’été dans les Ardennes

champignons en ardennes 2

Des cèpes d’été en Ardennes

Parmi les champignons en Ardennes, le cèpe d’été ou cèpe réticulé fait partie de ceux qui sont le plus répandu. Il affectionne particulièrement les bois peuplés par les châtaigniers, les charmes, les chênes, et bien d’autres encore. Il n’est pas inhabituel de rencontrer ce fameux comestible en lisière de bois. Le cèpe d’été a la particularité de ressembler énormément au cèpe de Bordeaux. Toutefois, sa chair est moins ferme que celle de ce dernier. Aussi, il doit être cueillit à l’état juvénile car les limaces attaquent très vite ce Fungi, le rendant ainsi véreux.

 

Les girolles ou chanterelles en Ardennes

champignons en ardennes 3

Des girolles dans un panier en osier après une cueillette

Tout comme le cèpe d’été, les girolles sont l’une des espèces de champignons en Ardennes les plus répandues. C’est également un excellent comestible à l’honneur pour cet été. Les girolles affectionnent les coins humides et se cachent parfois sous les feuilles et dans la mousse. Elles ont aussi pour habitude de pousser au même endroit. C’est un comestible qui est très rarement attaqué par les limaces, et dégage une odeur de mirabelles. Il s’accorde aisément à toutes les préparations, et demande un temps de cuisson plus important que chez les autres champignons. Ceci à cause de sa chair ferme. Par ailleurs, les chanterelles font partie des champignons en Ardennes les plus présents sur les comptoirs des marchés.

 

La russule verdoyante parmi les champignons en Ardenne

champignons en ardennes 4

La russule verdoyante fait partie des champignons en Ardennes cet été

La dite russule n’est pas aussi présente que les autres champignons en Ardenne, mais pousse tout de même en petits groupes remarquables. Elle fait partie des meilleurs champignons de la famille des russules. C’est un comestible des bois de feuillus secs, aérés et chauds, rassemblant hêtres, châtaigniers et chênes. C’est aussi un Fungi reconnaissable à son odeur fruitée, et sa cuticule qui se craquelle sur son chapeau bosselé et irrégulier. Il est essentiel de faire attention, car il peut être confondu avec le tricholome disjoint, la russule vert-de-gris, la russule craquelée, mais aussi avec la très mortelle amanite phalloïde. Pour cette dernière, la confusion est très facile à l’état juvénile.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter