Un blog pour les mangeurs de champignons

Comment Cultiver les champignons comestibles avec la paille

Lorsque les champignons comestibles sont rares, vous avez toujours besoin d’en consommer. Et si vous n’en trouvez pas, vous pouvez quand même en cultiver. Le problème sera au niveau de la tactique et de la stratégie à utiliser pour cultiver. De ce qui précède, vous avez plusieurs éléments dont vous devez concentrer votre connaissance et votre expertise dessus. Force de fait, vous avez les champignons grâce à la paille aussi. C’est une réalité que vous devez mettre en pratique et elle commence sur les methodes traditionnelles pour cultiver les champignons comestibles

Procédure(I) pour culture de champignons comestibles

Trouver la paille pour blé

Trouver la paille pour blé

Trouvez la paille de blé : La paille de blé est mieux recommandée. Vous pouvez l’acheter dans toutes les animaleries ou la récupérer vous-même dans les champs après la moisson. La paille de maïs peut aussi convenir si vous avez à porter de mains.

 

Hachez la paille

Hachez la paille

Hachez de manière fine le blé : Vous devez couper cette paille en petits morceaux et à l’aide d’une bonne tranche. Cette façon de découper va donner une certaine fraicheur à la procédure de culture que vous préconiser pour les champignons. La culture en effet, de champignons sur paille se fait sur des morceaux entre 3 et 4 centimètres.

Pasteurisez votre paille

Pasteurisez votre paille

Pasteurisez votre paille :

Vous devez verser votre paille dans une marmite aussi grande que possible. Vous avez l’occasion de donner une forme à cette paille dans une marmite. Il faut ajouter de l’eau jusqu’à recouvrir dans une façon compète la paille qui sera maintenu à l’aide d’un grille ou d’un poids au fond du récipient.

Procédure (II) pour cultiver les champignons comestibles

Egouttez la paille

Égouttez la paille

Après avoir trafiquer le mélange de la paille avec de l’eau dans un vase, il faut penser à l’égoutter. Alors, le phénomène est aussi simple, il vous suffit de placer la paille dans une passoire et même laisser égoutter toute minutieusement pendant une forte durée de 30 minutes. Ce nombre de temps est suffisamment suffisant pour bien égoutter.

Insérez la paille dans les sacs

Insérez la paille dans les sacs

Mettez la paille en sacs et Ensemencez la paille : Vous devez notamment acheter les sacs plastiques. Ils vont servir de mieux charger la paille dans des sacs plastique ayant un format que vous désirez et compressez cette paille d’une manière plus légère que ça. Vous devez inoculer la paille avec du grain colonisé par le mycélium de l’espèce que vous souhaitez cultiver. Ainsi, plus il aura de couche et plus vite sera colonisée la paille. Par la suite, n’oubliez pas de mettre vos sacs en incubation dans le noir à une température de 20° à 25°. Ce niveau de température est raisonnable.

Une mise en fruitaison : Le phénomène est clair. Au bout d’une durée de 3 à 4 semaines, votre sac sera complètement colonisé par le mycélium. Vous devez alors entailler le sac avec un couteau et mettre en condition de fruitaison en diminuant la température. Consultez le site champignons comestibles pour plus savoir. Une fois qu’ils vont atteindre la maturité, il ne vous rester qu’à passer à une autre étape, qui n’est rien d’autre la récolte.

Une mise en fruitaison

Une mise en fruitaison

 

 

 

2 Commentaires

  1. FDB FDB
    1 février 2018    

    la pasteurisation de la paille : combien de temps au kilo?
    si on ajoute de la sciure de bois, doit elle etre seche? est ce que cela peut etre n’importe quelle sciure? doit on alors aussi pasteuriser la sciure?
    on peut y mettre du marc de café, là aussi doit on pasteuriser le marc? doit on le faire secher avant de le melanger à la paille,
    DESOLÉE de poser tant de question mais je ne trouve pas les explication spour aller plus loin.
    existe t il un salon prof du champignon en France?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter