Un blog pour les mangeurs de champignons

Champignons en Bourgogne-Franche-Comté actuellement disponibles

Les champignons en Bourgogne-Franche-Comté se sont faits rare ces dernières semaines, tout comme l’année passée à la même période. Ceci à cause de la sècheresse. Toutefois depuis quelques jours, les poussées ont commencé à se diversifier dans la région. Et même si les cueillettes ne sont pas extravagantes par rapport aux récoltes du Sud-ouest, de belles trouvailles peuvent avoir lieu lors de la chasse. C’est le cas pour des lieux comme la forêt de Soucy située dans le département de l’Yonne. Sur place, les cueillettes concernent environ 15 espèces de champignons comestibles. Ceux-ci comptent notamment des russules, des collybies, et même des amanites. Qu’en est-il donc des champignons en Bourgogne-Franche-Comté ?

 

Amanite des Césars parmi les champignons en Bourgogne-Franche-Comté

champignons en bourgogne-franche-comté 1

Parmi les champignons en Bourgogne-Franche-Comté on retrouve des Amanites des Césars

L’amanite des Césars est considérée comme la plus belle trouvaille parmi les champignons en Bourgogne-Franche-Comté. C’est d’ailleurs le cas dans tout le reste de la France. Ce magnifique comestible se dissimule dans les bois clairs rassemblant châtaigniers et chênes. Ils sont aussi présents dans les prairies et les lisières des bois, mais assez rarement. Il n’est pas inhabituel de retrouver des amanites des césars tout près des hêtres, des noisetiers, et même des bouleaux. En général, c’est un comestible qui affectionne les zones les plus chaudes. Il est reconnaissable à son chapeau jaune orangé et à son odeur subtile de noisette. De plus, sa chair blanche et ferme confère un goût des plus exquis.

 

Collybie du chêne en Bourgogne-Franche-Comté

champignons en bourgogne-franche-comté 2

Un groupe de collybie du chêne

La collybie du chêne affectionne les bois de feuillus ainsi que les bois mixtes de la région. On la retrouve plus rarement dans les conifères,  mais toujours près des chênes comme l’indique si bien son nom. Elle possède un chapeau de couleur crème à l’état juvénile, et arbore un coloris jaune orangé clair à maturité. De plus, celui-ci est d’abord convexe et finit par être étalé. La collybie du chêne a la particularité de changer de couleur en fonction du degré d’humidité. Aussi, c’est un comestible moyen à la saveur douce dont le pied ne peut être consommé, car trop fibreux. Ce dernier a souvent la même couleur que le chapeau, et parfois est un peu plus foncé.

 

Les russules en Bourgogne-Franche-Comté

champignons en bourgogne-franche-comté 3

Des russules charbonnières en Bourgogne-Franche-Comté

Les russules présentes en Bourgogne-Franche-Comté sont la russule charbonnière et la russule verdoyante. Ce sont d’ailleurs les meilleurs champignons comestibles de cette famille de champignons. On les retrouve tous les deux dans les bois de feuillus, et plus particulièrement tout proche des hêtres. La russule charbonnière possède un  chapeau convexe qui finit par devenir plat avec une dépression centrale. Sa couleur est très variable que peut passer du jaune verdâtre au violet et au vert olive en passant par le pourpre. Aussi, les russules poussent en petits groupes de plusieurs individus.

champignons en bourgogne-franche-comté 4

Des russules verdoyantes

Concernant la russule verdoyante parmi les champignons en  Bourgogne-Franche-Comté, elle est plus présente que sa cousine la charbonnière. Cette première arbore un chapeau globuleux de couleur vert pâle à maturité. La russule verdoyante est également reconnaissable à sa douce odeur fruitée. Il important de noter que les limaces affectionnent particulièrement les russules comestibles. Il est donc conseillé de les consommer à l’état juvénile.

 

Les champignons en Bourgogne-Franche-Comté actuellement disponibles comptent aussi des cèpes, des clitocybes, et même des entolomes. On déplore toutefois l’absence de bolets et girolles dans la région. Mais tout de même, il y a assez de champignons pour concocter de beaux plats.

2 Commentaires

  1. 1 août 2017    

    très intéressant merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« J’aime les champignons » et vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter